World Archery a publié un avis concernant les risques potentiels de dopage liés à l'utilisation de produits de beauté et de suppléments

 

Au cours de l'année écoulée, deux athlètes ont été reconnus coupables de violations des règles antidopage pour la présence d'une substance interdite, la sibutramine, ingérée par le biais de compléments alimentaires ou produits de beauté contaminés.

Les deux athlètes ont été suspendus entre six et huit mois.

Les groupes disciplinaires ont constaté que les athlètes avaient pris la substance sans le vouloir. Cependant, selon les principes de l'Agence mondiale antidopage, les athlètes sont responsables de toutes les substances qu'ils ingèrent.

World Archery publie ainsi un avis antidopage pour rappeler aux athlètes de vérifier le contenu de tout complément ou produit et de bien prendre en considération les implications possibles d'une telle consommation. Les substances interdites peuvent être ajoutées délibérément pendant le processus de fabrication d'un produit ou introduites involontairement par contamination. Dans de nombreux cas, la substance interdite n'est pas mentionnée sur l'étiquette du produit.

Il est fortement conseillé aux athlètes de consulter un médecin, un spécialiste ou leur agence antidopage nationale avant de consommer tout complément diététique ou cosmétique. Les athlètes sont seuls responsables des substances qui pénètrent dans leur corps.

Selon les règles de World Archery, tout athlète en compétition dans une épreuve comptant pour les records du monde ou le classement mondial peut être contrôlé à des fins antidopage. Les fédérations nationales peuvent imposer des contrôles supplémentaires lors d'autres événements.

 

Visitez les pages sport propre du site World Archery pour plus d'informations.

Notice: Please let us know if there is missing translation.   Merci!